L'atelier mosaïque

Travail sur la fresque

Qu’est-ce que c’est ?

Depuis plusieurs années, un groupe d’habitants et la Régie de quartier du 19ème embellissent le quartier avec des mosaïques implantées dans l’espace public.

Comment ça marche ?

En fonction des projets menés, des ateliers mosaïques hebdomadaires sont encadrés par des mosaïstes plasticiens professionnels. Les ateliers sont constitués d’une quinzaine d’habitants.

Pour qui ?

Pour les habitants du 19ème.

Pourquoi ?

Avant les travaux de résidentialisation, la Résidence Michelet était connue pour ses mosaïques situées au pied de chaque bâtiment. Celles-ci leur donnaient une identité propre. Ces mosaïques ayant aujourd’hui disparu, c’est pour leur faire écho et leur rendre hommage que la Régie de quartier a proposé entre 2008 et 2012, aux habitants du 19ème un atelier mosaïque hebdomadaire animé par une professionnelle de la mosaïque. Les habitants ont d’abord travaillé sur des œuvres individuelles pour se familiariser avec la technique puis ils ont réalisé des œuvres collectives à implanter dans l’espace public afin d’embellir le quartier. Vous pouvez admirer le Totem Lucioles à l’entrée du bâtiment B de la Résidence Michelet et « Avanti » dans le local de l’Accorderie du 19ème, au 234 rue de Crimée. La mosaïque « Rêve de paix », primée à la Biennale de la Mosaïque de Chartres en 2010, cherche toujours sa place dans le quartier. Une fresque et des éléments décoratifs sont également implantés dans le jardin partagé « Couleurs et senteurs » situé dans le square Maroc-Tanger, passage Marcel Landowski, Paris 19ème.

Entre 2013 et 2016 en partenariat avec SNCF Réseau, la Ville de Paris et la Mairie du 19ème, la Régie de quartier a proposé aux habitants de participer à la réalisation d’une fresque mosaïque d’environ 20 m2, implantée depuis février 2016 dans le souterrain piéton de la Gare Rosa Parks. Cette mosaïque a pour thème Rosa Parks, les transports et le quartier, elle a été réalisée à partir de dessins d’adultes et d’enfants récoltés dans le quartier.